24 juin 2021

Sila Realty Trust exhorte les actionnaires à rejeter l’offre publique d’achat de CMP

Par admin2020


On a vu des actionnaires envoyer une lettre par Fiducie immobilière Sila inc. recommander le rejet de l’offre publique d’achat non sollicitée faite par Partenaires CMG et ses filiales, Fonds de revenu CMG II LLC, CMG Liquidity Fund LLC, et Blue River Capital LLC.

Sila Realty Trust est une fiducie de placement immobilier (FPI) non cotée. Il était auparavant connu sous le nom de Carter Validus Mission Critical REIT II.

L’offre faite par CMG, contre laquelle ils cherchent à influencer les actionnaires, consiste à acheter jusqu’à 300 000 actions de catégorie A pour 3,57 $ chacune. C’est près de 59 % inférieur à la dernière valeur liquidative annoncée par le FPI en décembre 2020, qui était de 8,69 $. Si rien ne change d’ici là, l’offre de CMG expirera le 15 juillet 2021.

«Nous pensons que l’offre de CMG représente une tentative de CMG de prendre les actionnaires actuels de la société au dépourvu et d’acquérir les actions à bas prix afin de réaliser un profit et, par conséquent, de priver les actionnaires qui offrent leurs actions de la actions ordinaires de la société de la pleine valeur potentielle à long terme des actions », a déclaré Michael Seton, PDG et président de Sila, justifiant les efforts visant à dissuader les actionnaires d’accepter l’offre.

actualités boursièresAD – Récupérez vos pertes d’investissement ! Haselkorn & Thibaut, PA est un cabinet d’avocats national spécialisé dans la lutte UNIQUEMENT au nom des investisseurs. Avec un taux de réussite de 95%, laissez-nous vous aider à recouvrir vos pertes de placement aujourd’hui. Appelez maintenant 1 888-628-5590 ou visitez InvestmentFraudLawyers.com pour planifier une consultation gratuite et découvrir comment notre expérience peut vous aider à récupérer vos pertes sur investissement. Pas de récupération, pas de frais.

Au 31 mars 2021, Sila était propriétaire de 153 biens immobiliers. Celui-ci était constitué de 29 centres de données et de 124 établissements de santé. Ceux-ci étaient largement dispersés à travers les États-Unis et situés dans 70 marchés uniques. Ensemble, le prix d’achat estimé de ces propriétés s’élève à 3,2 milliards de dollars.

Sila a annoncé son intention de vendre l’intégralité de son portefeuille de 29 propriétés de centres de données à des filiales de Mapletree Industrial Trust, un FPI coté à la bourse de Singapour. La valeur est estimée à plus de 1,3 milliard de dollars. Il est prévu que l’accord soit conclu au troisième trimestre de 2021.

Poursuites de la fiducie immobilière Sila

Les investisseurs de Sila Realty Trust (anciennement Carter Validus) ont intenté des poursuites contre les conseillers financiers et les courtiers qui les ont vendus. Les investisseurs ont subi d’énormes pertes lorsqu’ils ont vendu les titres. Beaucoup ont allégué qu’ils n’étaient pas au courant des risques et des problèmes de liquidité.

abs-adviso-reporter

Haselkorn & Thibaut, un cabinet d’avocats d’investisseurs national, représente les investisseurs dans plusieurs procès d’arbitrage FINRA. L’entreprise a mis en place un numéro sans frais à 1-800-856-3352 pour les investisseurs d’appeler pour obtenir des conseils.

Les experts du secteur de l’investissement ont averti que les FPI non négociées peuvent être des investissements complexes et risqués qui ne devraient pas être vendus à des investisseurs avertis.

Les sociétés de bourse continuent de promouvoir ce type d’investissement malgré le risque d’investir dans des FPI non cotées. Cela est dû aux commissions élevées associées à leur vente et à leur création. Les commissions que les sociétés de courtage reçoivent pour la vente de FPI non négociées se situent généralement entre 7 et 10 %, ce qui est beaucoup plus élevé que la commission moyenne pour les types d’investissement traditionnels.

Les investisseurs ont la possibilité d’utiliser le forum d’arbitrage de la FINRA pour résoudre les différends. Les courtiers et les sociétés de courtage qui font des recommandations d’investissement inappropriées ou ne divulguent pas tous les risques associés aux investissements pourraient être tenus responsables dans un cas d’arbitrage de la FINRA.

RAPPORT ABS