21 juin 2021

Demandez à David : enchères à l’aveugle versus enchères ouvertes, et plus de conseils immobiliers

Par admin2020


Cher David,

Nous avons failli remporter plusieurs offres, mais nous n’avons pas encore pu acheter une maison. Je déteste que nous ne sachions pas ce que les autres acheteurs proposent. Comment sommes-nous censés viser une cible que nous ne pouvons pas voir ? – VOLER À L’AVEUGLE

CHÈRE VOLANT : Aussi frustrant que cela puisse être, la loi ontarienne sur les « enchères à l’aveugle » exige que les détails des offres multiples soient tenus secrets pour tout le monde, à l’exception du vendeur et de son agent immobilier. Dans une guerre d’enchères, l’agent inscripteur est tenu de divulguer le nombre d’offres qu’il a reçues, mais il n’est pas autorisé à partager les détails de ces offres. Même les autres agents ne sauront pas à quel prix une maison s’est vendue tant que la transaction n’est pas ferme.

Notre manque de transparence imposé par la loi oblige les acheteurs et leurs agents à deviner ce que les autres acheteurs sont prêts à payer. Un acheteur prend un pari lorsqu’il soumet une offre forte, puisqu’il veut remporter l’affaire mais aussi éviter de payer plus que nécessaire. En fin de compte, un acheteur réussi n’a aucune idée s’il a gagné d’un cheveu ou d’un mile, et l’acheteur non retenu ne sait pas s’il a pris la deuxième, voire la sixième place.

Le processus d’appel d’offres est un sujet brûlant dans les cercles immobiliers ces jours-ci, et dernièrement, il y a eu des discussions sur la modification de notre système pour le rendre plus transparent.

Tim Hudak, PDG de l’Association immobilière de l’Ontario (OREA), préconise une approche d’enchère double qui permettrait aux vendeurs de choisir entre une enchère à l’aveugle ou une enchère ouverte lorsqu’ils mettent leur maison en vente sur le système MLS. En cas de guerre d’enchères, l’option d’enchères ouvertes permettrait aux acheteurs potentiels de voir les détails des offres contre lesquelles ils sont en concurrence. Les enchères à l’aveugle ne le permettraient pas, mais un acheteur qui souhaite éviter les enchères à l’aveugle pourrait simplement contourner les propriétés qui l’exigent.

Au fil du temps, un système d’enchères doubles peut inciter les vendeurs à être plus transparents, tout en offrant aux acheteurs un peu plus de pouvoir. Si les vendeurs constatent que les enchères à l’aveugle ont un impact négatif sur le trafic d’affichage, le nombre d’offres qu’ils reçoivent ou leur prix de vente, la pratique peut tomber en disgrâce d’elle-même, ce qui pourrait réduire le nombre de fois où les acheteurs proposent des dizaines de milliers de dollars. plus que la prochaine meilleure offre sans jamais connaître la différence. Les agents immobiliers exposeraient les avantages et les inconvénients des deux approches pour leurs clients.

CONSEIL DE PRO : L’appel d’offres ouvert est en cours de discussion, mais aucun détail n’a encore été défini. J’espère que la législation à venir travaillera vers un plus grand degré de transparence, car la plainte numéro 1 que je reçois des acheteurs est qu’ils ne connaissent pas les détails des offres contre lesquelles ils sont en concurrence. #Demander àDavid #Conseil

David est obsédé par la réussite de ses clients et aide les gens à tirer le meilleur parti de leur investissement le plus important. En mouvement? Faites-le bien. Demandez à David. Appelez ou envoyez un SMS au 519-577-1212.

David Schooley est un courtier immobilier primé de RE/MAX Twin City à Kitchener. Récemment surnommé le Michael Jordan of Real Estate, sa compréhension approfondie du marché local nuancé s’appuie sur 30 ans de succès entrepreneurial dans la région de Waterloo. Fervent dédié à la réussite des clients et au soutien communautaire, ses événements familiaux « Stuff the Hummer » ont permis de recueillir plus de 200 000 repas d’urgence (et ce n’est pas fini) pour la banque alimentaire de la région de Waterloo.

Des médias sociaux:

Instagram

Facebook

Twitter

Avertissement Ce contenu a été financé et approuvé par l’annonceur.