29 avril 2021

Lufthansa résiste aux pertes malgré des perspectives de reprise plus lentes | Nouvelles sur les investissements

Par admin2020


Par Riham Alkousaa et Laurence Frost

BERLIN (Reuters) -Lufthansa a abaissé ses prévisions de capacité pour l’année entière alors que les espoirs s’amenuisent pour un rebond des voyages au début de l’été, mais la réduction des coûts de la compagnie aérienne allemande a réduit les pertes trimestrielles.

Le groupe, qui comprend également Austrian Airlines, Swiss et Eurowings, a déclaré jeudi qu’il prévoyait de voler à environ 40% de sa capacité pré-pandémique, réduisant les prévisions de 40 à 50% publiées moins de deux mois plus tôt.

Lufthansa a déclaré qu’elle s’attendait à une reprise progressive de la demande en avril-juin et à une “reprise significative du marché” au second semestre, citant les mesures prises par l’Union européenne pour ouvrir les voyages transatlantiques aux visiteurs américains vaccinés.

«Nous savons que les réservations augmentent partout où les restrictions sont levées et que les voyages redeviennent possibles», a déclaré le directeur général Carsten Spohr dans un communiqué.

L’industrie du voyage a subi de nombreux faux départs vers une reprise tant attendue, assaillie par de nouvelles restrictions, des épidémies de variantes virales et un déploiement lent des vaccins européens.

La perte ajustée avant intérêts et impôts (EBIT) de Lufthansa s’est rétrécie de 30% à 1,14 milliard d’euros au premier trimestre, aidée par une réduction des effectifs de 19% et une baisse de 51% des charges d’exploitation, tandis que la perte nette a diminué de moitié à 1,05 milliard.

Les deux chiffres dépassent les attentes, sur la base des estimations médianes des analystes dans les sondages des entreprises. Le cash flow libre est ressorti à un montant négatif de 235 millions d’euros par mois, également supérieur à la consommation mensuelle de 300 millions d’euros précédemment signalée.

Le secteur du fret – un point positif pour les compagnies aériennes touchées par la crise alors que les avions de passagers bloqués réduisent la capacité et augmentent les prix – a établi un record de bénéfice d’exploitation de 314 millions d’euros au cours du trimestre.

Lufthansa a promis des progrès rapides dans le remboursement de la dette d’un plan de sauvetage de 9 milliards d’euros soutenu par le gouvernement l’année dernière et demandera l’approbation lors d’une réunion des actionnaires du 4 mai pour lever jusqu’à 5,5 milliards d’euros de nouveaux capitaux.

La dette nette a augmenté de 1 milliard d’euros sur le premier trimestre à 10,9 milliards d’euros au 31 mars, a-t-il précisé.

(Reportage de Riham Alkousaa à Francfort et Laurence Frost à Paris; Reportage supplémentaire d’Ilona Wissenbach; Édité par Maria Sheahan)

Droits d’auteur 2021 Thomson Reuters.